L'ail rose de Lautrec

Voilà un condiment que vous serez sûr de retrouver dans vos assiettes en venant manger à l’auberge Le Garde Pile. L’ail rose de Lautrec est l’excellence des aulx. Il puise sa saveur dans un terroir tout particulier et un savoir-faire ancestral.

L’ail rose est apparu dans le Lautrécois au moyen-âge, lorsque des camelots venus de l’Orient se sont arrêtés à une auberge nommée l’Oustalarié, aux portes du village de Lautrec. Ils s’y sont restaurés et y ont passé la nuit. Pour régler leur pitance ainsi que leur nuitée, ils ont donné à l’aubergiste de l’ail, en prétextant que c’était une épice (le troc se faisait beaucoup autrefois, et les épices servaient souvent de monnaie d’échange). Dès le lendemain, le restaurateur s’en servit dans sa cuisine, et trouva cela fort intéressant pour rehausser ses viandes en sauce et autres mets délicats.

L’aubergiste ne mangea pas tout. Il en planta quelques gousses dans son jardin et, d’année en année, il eut une récolte fort belle. Il en fît profiter à ses voisins, qui eux aussi en plantèrent. Il fallut beaucoup de temps et de patience pour expliquer aux gens de tous horizons que ce nouveau condiment était un met de choix, et qu’ils ne consommeraient plus leurs plats de la même façon. Mais qu’à cela ne tienne, le lautrécois est un fin gourmet, il trouva de nouvelles recettes avec l’ail rose de Lautrec pour égailler les papilles délicates.

Puis, de fil en aiguille, la production s’organisa : 1960 création d’un syndicat, 1966 obtention du label rouge, 1981 création d’un groupement de producteurs, 1996 obtention de l’IGP. Aujourd’hui, c’est le fleuron des aulx mondiaux que l’on ne peut produire uniquement sur une zone géographique bien délimitée.

Grâce à un aubergiste altruiste, toute une région vit de cette merveilleuse production et des milliers de personnes à travers le monde en utilisent tous les jours.

Si vous désirez tout savoir sur l’ail rose de Lautrec, rendez-vous sur le site référence : www.ailrosedelautrec.com